Photo nokia 126.jpg

ICI COMMENCE LE CHEMIN

Je propose des cours de méditation en ligne ou en présentiel afin
d'aider les gens à débuter, concrétiser et approfondir leurs pratiques à travers des instructions approfondies et authentiques selon la tradition bouddhiste. Je suis heureux de dispenser ces cours avec des méthodes inspirées de ma propre expérience. Je suis convaincu qu'en entrainant notre esprit nous pouvons le rendre calme, trouver la paix intérieure, se sentir motivé et profiter de chaque instant…

NOTRE VIE MODERNE

Le monde d'aujourd'hui est chargé d’incertitude, de peur de l’autre, de peur du lendemain… Il est indéniable que les progrès technologiques nous ont apporté beaucoup de confort dans notre vie de tous les jours. Toutefois, ils produisent des conséquences néfastes sur notre santé, sur notre environnement, sur nos liens sociaux…
Les réseaux sociaux, nos smartphones, les moyens de transport de plus en plus rapides censés nous rapprocher, débouchent, au contraire, sur plus d’isolement, de repli sur soi…

AGIR

Cet état désespéré du monde appelle à agir. Nous avons chacun un rôle à jouer et nous pouvons contribuer à ce que le monde aille mieux. Comment cela est-il possible ?
Nous avons tous besoins de tendresse, d’amour, de lien social. Nous cherchons à obtenir le bonheur et essayons d’éviter la souffrance. Comme dit le fameux proverbe, “le bonheur se multiplie en le partageant”. Mais, comment acquiert-on le bonheur pour pouvoir le partager ?

SOMMES-NOUS VICTIMES DE NOTRE SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION ?

Nous cherchons le bonheur à l’extérieur, dans les biens matériels, dans le confort physique. Mais, ceci n’est qu’une illusion, on s'engouffre davantage dans la souffrance provoquée par l’insatisfaction permanente. Nous sommes toujours à la quête des derniers produits, des dernières tendances, des dernières sorties... On cherche à suivre un train qui va trop vite pour nous.
Il faudrait prendre de la distance avec cette frénésie permanente, faire une pause, voir notre besoin réel et celui créé par la société de consommation.

COMMENT ARRIVER À PRENDRE DU RECUL ?

Cela  n’est pas toujours simple. 
Il faudrait prendre du temps, chercher le vrai bonheur, celui caché en nous. Pour cela il faut se poser, aiguiser notre esprit critique, apprendre à le contrôler.
Comme les exercices physiques pour rester en forme, nous devrions nous mettre aux exercices mentaux. L’apparence physique ne suffit pas à trouver la paix intérieure.

NOUS SOMMES CONTRÔLÉS PAR NOTRE ESPRIT.

En effet, au moment où l'on n’est pas conscient des gestes que nous faisons ou des phénomènes qui se produisent autour de nous, notre esprit est distrait.  Ceci crée un endroit parfait pour donner naissance à une pensée, l'élever, la nourrir et  puis elle devient puissante et agile, enfin elle nous contrôle. Chaque fois qu'une pensée naît en nous, elle grandit, elle nous étrangle puis elle implante d’autres pensées et elle s’en va… ainsi de suite.

LES PREMIERS PAS VERS LE CONTRÔLE DE SOI.

On peut éviter d’être prisonnier de notre propre pensée en commençant par des exercices simples et faciles à adopter dans notre vie de tous les jours. Par exemple, si chaque geste de notre quotidien (manger, couper des légumes, s'habiller, se maquiller…) est fait avec une conscience éveillée, cela nous aidera à mieux maîtriser notre esprit.
Il y a une chanson ladakhi qui dit : “que la dzomo (femelle yak) peut vaguer sur les hauts plateaux du Changthang (haut plateau du Tibet) mais je la tiens en laisse ! ” On peut avoir tout type de distractions extérieures, si nous restons vigilants nous pouvons contrôler notre esprit ...

22.JPG
Photo nokia 172.jpg
 

LA MÉDITATION & LE BOUDDHISME

Dans cette section je vous propose des cours pour des personnes qui souhaitent découvrir le bouddhisme et se familiariser avec les principes fondamentaux et les pratiques du bouddhisme. L'idée ici est de proposer des cours d'initiation afin de créer une bonne base pour avancer dans votre pratique.

Pour un pratiquant bouddhiste il est primordial de suivre une conduite morale (sila) selon le précepte du Bouddha. Elle est basée sur la vaste conception de l’amour universel et de la compassion pour tous les êtres vivants. Le bouddhisme n’est pas seulement une philosophie et une analyse de métaphysique. Le Bouddha a donné son enseignement pour le bien-être de tous à travers la compassion universelle. Selon le Bouddha, pour un homme parfait il nous faut développer deux types de qualités : la compassion (karuna) d’un côté et la sagesse (pragya) de l'autre.

Ici la compassion représente amour, charité, bienveillance, gentillesse, tolérance qui sont les qualités émotionnelles, alors que la sagesse est la qualité intellectuelle de l’esprit. 

Si une personne développe seulement le côté émotionnel, négligeant l'intellectuel elle peut devenir quelqu'un de gentil dénué de toute connaissance intellectuelle, lorsqu’on développe le côté intellectuel seulement en négligeant l’émotion on peut devenir un intellectuel avec un cœur froid sans la bienveillance envers les autres. Par conséquent, afin d’être parfait on doit développer les deux qualités sans distinction. Ceci est le but du chemin bouddhiste, dans lequel la sagesse et la compassion sont liées de manière indissociable. 

Le terme tibétain de la méditation est sgom qui veut dire "familiarisation". Un pratiquant met en œuvre son énergie pour se familiariser avec la nature du Bouddha tathagatha-garbha en sanskrit et de dshegs sningpo en tibétain.

Lorsque nous méditons nous nous concentrons sur notre esprit. En faisant cela nous constatons que nous nous concentrons sur nos pensées. Lorsque nous nous concentrons sur nos pensées il y a une conscience qui distingue/reconnait ces pensées.  

Nous devons trouver la conscience qui voit ces pensées qu'on appelle "la Claire Lumière ou la conscience de la conscience.

Photo nokia 134.jpg
 

MÉDITATION PLEINE CONSCIENCE

Je propose ici des méthodes de méditation inspirées du bouddhisme et de ma propre expérience. Les cours proposés sont à la portée de tous, il suffit d’avoir la motivation. Vous pouvez intégrer cette pratique au quotidien pour trouver un équilibre et profiter pleinement de votre vie.

La méditation qu'on appelle pleine conscience est inspirée de celle de Vipassana, qu'on peut traduire par la "vue profonde", une conscience éveillée de ce qui se passe lorsque cela se produit. 

Cette méthode est un engagement graduel de la pleine conscience.  C'est une technique à la fois simple et très complète. Une pratique avec des exercices codifiés de l'esprit afin de devenir de plus en plus conscient de notre propre expérience de vie.

C'est une écoute attentive, un regard aiguisé et une analyse développée.

Nous apprenons à sentir de manière affutée, à toucher pleinement, et à être attentifs aux choses qui se déroulent autour de nous.

La pratique de la pleine conscience est un exercice mental qui nous apprend à vivre la vie d'une manière simple, pleinement. 

Nous utilisons notre respiration comme l'outil principal car; elle répond aux critères demandés comme l'objet utile de la méditation. En effet, cet objet est portable, facilement disponible et peu cher. Il ne doit pas non plus nous mettre dans des états d'esprit desquels nous essayons de nous libérer, tels que le désir, la haine, ou l’illusion. La respiration est commune à tout le monde. Nous l'emporterons avec nous où que l’on aille. Elle est toujours là, constamment disponible, ne cesse jamais tant que l’on est vivant et ne coûte rien.

Voici un extrait de Satipatthana sutta, le discours du Bouddha sur l'établissement de la pleine conscience:

Dans la partie contemplation du corps :

Et comment un moine demeure-t-il concentré sur le corps dans le corps ?

Voici un moine s’étant rendu dans la nature, sous l’abri d’un arbre, ou dans une pièce vide, il s’assied jambes croisées, tenant son corps droit et l’attention établie devant lui.

Ainsi attentif, il inspire ; attentif, il expire.

Ayant une inspiration longue, il discerne, “j’ai une inspiration longue”. ou expiration longue, il sait, j’ai une longue expiration.

Ou ayant une expiration courte, il sait “ j’ai une expiration courte” ou inspiration courte , il discerne , “j’ai une inspiration courte”

… Ainsi nous pouvons continuer notre exercice sur :

  1. La contemplation du corps

  2. La contemplation des sensations

  3. La contemplation de l’esprit